L'enlèvement du mardi gras de Raphaël Confiant

Les lectures de la Diablotine

11/06/2023 - 21:26
Rubrique
Intro

Une présidente d'université kidnappée en plein carnaval ! Lors du défilé de Mardi Gras, dans la capitale de l'île de Nadiland !

Texte

Le commissaire Nobertin tente de dénouer les fils d'une affaire dans laquelle se mêlent détournement de fonds en bande organisée, délits de favoritisme et autres faux en écriture publique.

Il ne tarde pas à découvrir que "la reine d'Abyssinie", comme l'ont surnommée ses ravisseurs, s'était dressée contre les corrupteurs.

Terre de cyclones, de séismes et d'éruptions, Nadiland serait-elle aussi celle des passe-droits, malversations et crimes rituels ?

Entre campus novel, roman à clés et polar, Raphaël Confiant dévoile l'univers glauque et violent, quoique souvent cocasse, d'une mafia insulaire qui n'a rien à envier à ses cousines méditerranéennes.

 

Avis :

 

Une présidente d'université se fait kidnapper en plein carnaval ! Les évènements se déroulent lors du défilé de mardi-gras, dans la capitale de l'île de Nadiland.

C'est le commissaire Nobertin que l'on colle sur l'enquête, il va tenter de démêler les fils de cette enquête qui n'est pas aussi simple qu'on pourrait le penser. En effet, il ne s'agit pas d'un banal kidnapping. Il est question de détournements de fonds en bande organisée, de délits de favoritisme et autres faux en écriture publique... Nobertin ne tardera pas à comprendre que la présidente de l'université surnommée "La Reine Abyssinie" par ses ravisseurs ne mange pas de se pain là et qu'elle s'est montrée ferme envers les tentatives de corruptions.

L'île de Nadiland qui me faisait penser à l'île de la Réunion ne semble pas être une île paradisiaque de carte postale comme on pourrait se plaire à croire. Entre cyclones, séismes et éruptions, il semblerait que si on a un porte-feuille bien garni on peut faire tout ce que l'on veut et sans limite, il suffit de savoir à qui graisser la patte...

La plume de l'auteur est fluide, un brin humoristique avec une touche satirique ce qui rend ce roman d'écriture efficace. Le phrasé de l'auteur est percutant, j'ai bien aimé son style bien à lui.

La force de ce récit réside sur l'aptitude de l'auteur à nous décrire un univers sur la mafia sur l'île de Nadiland, de nous avoir créée une île de toute pièce pour un récit en haute voltige. L'intrigue est bien menée, le sujet de la corruption est bien traitée ; bref, l'auteur nous prend dans ses filets lentement mais sûrement. Cela dit, je suis vite entrée dans l'histoire, il faut dire que la dynamique qu'insuffle l'auteur est vivante et entraînante.

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un bon moment avec ce livre qui vous emmènera sur une île en apparence belle et paisible mais pleines de surprises...

 

Note : 8/10

 

Nombre de pages : 340

 

Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.

Connexion utilisateur

Dans la même rubrique

Visiteurs

  • Visites : 418753
  • Visiteurs : 37112
  • Utilisateurs inscrits : 29
  • Articles publiés : 251
  • Votre IP : 3.230.173.188
  • Depuis : 09/05/2022 - 19:37