La littérature, "un laboratoire" créole ?

Intro

Le créole est une langue dont la beauté orale est magnifique. Mais c’est dans l’écriture, la poésie et la littérature qu’il prend son élan pour conquérir le monde. Explorons qui, de nos jours, continue de créoliser sa langue dans cet épisode ponctué d’extraits de lectures créoles. Partons aux racines, là où tout s’articule ou presque : la littérature.

Texte

Des auteurs comme Raphaël Confiant, Hector Poulet, Thérèse (Térèz) Léotin ou encore Frankétienne font voyager la langue créole. Il y a aussi ceux qui réfléchissent à la question créole dans leurs textes comme Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau, sans bien sûr oublier leurs héritiers. 

Qu'ils soient originaires de la Caraïbe ou de l'océan Indien, les auteurs qui s'expriment en créole ont bien des points en commun.

 

Aujourd’hui, quand le discours de l’intimité me vient, il me vient beaucoup plus en créole qu’en français.

Lionel Trouillot

 

 

 

La question du bilinguisme

À La Réunion, Isabelle Hoarau Joly a choisi de raconter des contes. Anthropologue, dramaturge et conteuse, l'écrivaine réunionnaise est une figure centrale de la littérature jeunesse réunionnaise. Membre de l'association des écrivains de langue française depuis 1984, elle est diplômée en anthropologie avec une spécialisation en ethnobotanique. Passionnée par la transmission des contes et des savoirs traditionnels de La Réunion, elle offre une perspective unique sur la relation entre l'homme et la nature à travers ses écrits, ancrée dans la vision édénique de l'île.

Des contes que l'on peut lire en français ou en langue créole car le bilinguisme après avoir été longtemps bafoué est aujourd'hui de mise à La Réunion mais aussi aux Antilles.

 

Pour nous, la créolité est fondamentalement liée à la langue. Il ne peut pas y avoir une construction identitaire si on ne tient pas compte de la langue

Jean-François Samlong

 

Le Réunionnais, Jean-François Samlong, s’est battu pour que la langue créole soit enseignée à l’école et pour sa reconnaissance comme une langue à part entière. Il est poète, romancier, essayiste et traducteur de textes créoles en français. Docteur en lettres, il est par ailleurs membre de l'Académie de La Réunion et président de la maison d'édition "Union pour la défense de l'identité réunionnaise" ou UDIR. Depuis une trentaine d’années, il participe au renouveau de la culture et de la littérature réunionnaise. Il a créé une maison d’édition en 1978. Dans ce cadre il a toujours privilégié l’édition de textes en créole. Il s’est aussi orienté vers l’édition bilingue créole et française pour montrer qu’il n’y a pas une langue supérieure à l’autre. 

 

 

Sommes-nous tous devenus créoles ?

De gauche à droite : Isabelle Hoarau Joly - Jean-François Samlong • ©wave audio / France Télévisions

 

 

Une langue jeune

Vous écrivez dans une langue que vous n’avez jamais vue écrite, dans laquelle vous n’avez jamais lu aucun livre.

Raphaël Confiant

 

Raphaël Confiant a publié son premier roman en créole en 1979 : Jik dèyè do Bondyé (très loin du monde).

 J’étais scandalisé de voir qu’autour de moi, personne ne prenait cette langue au sérieux et qu’aucun écrivain ne l’utilisait.

Raphaël Confiant

 

 

Il a publié 5 autres livres en créole entre 1979 et 1983. Il écrit son premier roman en langue française en 1988 Le nègre et l'amiral, paru chez Grasset. Écrire en français s'est imposé à lui pour des raisons stylistiques.

 

Quand vous écrivez en créole, il y a un véritable travail à faire qui est proprement  linguistique aussi. Le plaisir est moindre que quand vous écrivez dans une langue patinée par des siècles d'usage comme le français. Quand vous voulez décrire un paysage en créole, vous n'avez pas tout ce lexique du français mordoré ... parce que la langue c'est une langue jeune, qui a été opprimée, qui n'a jamais pu s'exprimer. Elle a toujours vécu sous l'aile du français... Son jeune âge fait qu'elle ne dispose pas des moyens stylistiques comme le français

Raphaël Confiant

 

 

 

 

Raphaël Confiant - Sommes-nous tous devenus créoles ? EP3

Raphaël Confiant • ©Cécile Baquey

Pour aller plus loin : écoutez Raphaël Confiant au micro de Cécile Baquey dans #MaParole : "Sans mon ancrage rural au Lorrain (Martinique), je n’aurais jamais pu écrire" #MaParole    

 

 

Traduire ou non ?

Lyonel Trouillot est un romancier et poète haïtien, journaliste et professeur de littérature française et créole à Port-au-Prince. Il collabore à différents journaux et revues d’Haïti. Il navigue toujours entre le créole et le français d’un livre à l’autre. Il a fait le choix de ne pas s’encombrer d’un glossaire.

J’utilise les termes créoles dans mes textes en français quand simplement le référent n’a pas de mot pour le nommer en français.

Lionel Trouillot

 

 

 

 

"Sommes-nous tous devenus créoles ?", un podcast à retrouver ici

Présentation : Valérie Bègue
Journaliste : Alice Milot  
Reportages en Martinique : Jeanne Robet
Réalisation : François-Charles Domergue  
Direction éditoriale d’Outre-mer la 1ère : Fabrice Hochard et Jean-Marc Party
Production Executive : Thomas Baumgartner et Thibaut Potdevin
Production originale : wave.audio 
Durée : 24 min

Connexion utilisateur

Dans la même rubrique

Visiteurs

  • Visites : 360188
  • Visiteurs : 34282
  • Utilisateurs inscrits : 27
  • Articles publiés : 251
  • Votre IP : 44.197.231.211
  • Depuis : 09/05/2022 - 19:37