LA FEMME-ETOILE S'EST POSEE AU CIMETIERE MARIN

Intro

A la mémoire de Aude-Emmanuelle HOAREAU, philosophe réunionnaise et théoricienne de la Créolité

Texte

   Au surlendemain du dernier jour de l'hiver austral,

   la femme-étoile s'est posée au cimetière marin de Saint-Paul.

   Et tout soudain semble s'éclaircir la parole du Poète :

   "Je suis belle, ô mortels, comme un rêve de pierres".

   Jonchée de fleurs vives aux pieds de la nuit close.

   En contrebas, la mer, la mer toujours recommencée,

   l'envol tout en énigmes des oiseaux migrateurs.

   Toi, ô Toi, redevenue trop tôt poussière d'étoiles

   qui, désormais, scintillera jusqu'aux confins de l'Univers...

 

R. CONFIANT

Connexion utilisateur

Dans la même rubrique

Visiteurs

  • Visites : 330256
  • Visiteurs : 32294
  • Utilisateurs inscrits : 26
  • Articles publiés : 246
  • Votre IP : 44.222.218.145
  • Depuis : 09/05/2022 - 19:37